Le forum de vos Séries TV

Code promo

Nous sommes le 18 Déc 2017 22:02




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
 Quelle est votre série STAR TREK préférée ? 

Quelle est votre série STAR TREK préférée ?
- La série classique avec ce bon vieux Jim... 33%  33%  [ 4 ]
- The Next "G" et vive la France !!! 25%  25%  [ 3 ]
- Deep Space Neuf 42%  42%  [ 5 ]
- Voyager (pas la voiture hein ?! 0%  0%  [ 0 ]
- Enterprise (qui connaît la crise 0%  0%  [ 0 ]
- La série animée (nan, j'déconne 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 12

 Quelle est votre série STAR TREK préférée ? 
Auteur Message
Rédac' chef adjoint
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 468
Localisation: Metz
Message Quelle est votre série STAR TREK préférée ?
Alors grande question qui se pose souvent entre fans de STAR TREK, parmis les 5 séries laquelle préférez vous ? C'est une discussion qu'on se pose souvent avec un pote fan ultime de STAR TREK. Mais bon, évidemment si vous ne connaissaez aucune des 5 séries, ce n'est pas la peine de voter, mais je ne faite pas l'économie d'en savoir un peu plus, alors présentation :


- STAR TREK (dit la série "classique") :
1966-1969
Image

Véritable perle des années 1960, la série ne connaîtra le succès qu'avec ses multiples rediffusions dans les années 1970 jusqu'au point de devenir une franchise cinéma (suite à l'impulsion "Star Wars"). Il y a en tout 79 épisodes. L'équipage de l'Enterprise est dirigé par le capitaine James T. Kirk (incarné par l'acteur américain William Shatner). Ses principaux officiers sont Mr. Spock, mi-Humain, mi-Vulcain (incarné quant à lui par Leonard Nimoy), le docteur Leonard Mc Coy (DeForest Kelley), l'ingénieur en chef Montgomery Scott, dit «Scotty» (James Doohan), Uhura, chargée des communications (Nichelle Nichols), Hikaru Sulu (George Takei), timonier d'origine japonaise, le russe Pavel Chekov (Walter Koenig), l'infirmière Christine Chapel (Majel Barrett, qui deviendra d'ailleurs Mme Roddenberry) et la yeoman Janice Rand (Grace Lee Witney).


- STAR TREK the Next Generation :
1987-1994
Image

Suite au succès des films avec l'équipage originale (4 opus à l'époque du lancement de cette série, il y en aura 6 en tout), la paramout décide de relancer STAR TREK à la télé avec un tout nouvel équipage. L'histoire se situe environ 70 ans + tard par rapport à "l'époque Kirk", les ennemis d'antan sont les alliés du présent et l'Enterprise D se livre plus à des missions de "politique" plutôt que d'exploration pure. La série est moins exotique que sa grande soeur mais restera très novatrice dans ses scénarios, le carton de l'époque aux USA (alors qu'en France tin...tin...)

Officiellement lancé en 2363, l'Enterprise-D sillonne en effet l'espace à partir de l'année 2364. Il est commandé par un remarquable officier d'origine française, le capitaine Jean-Luc Picard (dont le rôle n'a cependant pas été confié à un acteur français mais au comédien britannique Patrick Stewart), secondé par le commander William T. Riker (incarné par le comédien et réalisateur Jonathan Frakes). La conseillère du vaisseau est une femme mi-Humaine mi-Bétazoïde (ce qui lui confère des pouvoirs télépathiques non négligeables) appelée Deanna Troi (incarnée par l'actrice anglaise Marina Sirtis). Un androïde nommé Data (Brent Spiner), l'ingénieur en chef Geordi LaForge (LeVar Burton), aveugle de naissance, le docteur Beverly Crusher (Gates McFadden), son fils Wesley (Will Wheaton) et le Klingon Worf (Michael Dorn) comptent également parmi les 1012 membres d'équipage de ce navire (huit fois plus spacieux que l'Enterprise d'origine)


- STAR TREK Deep Space 9 :
1993-2000
Image

C'est en général cette série lancée après la mort de GENE RODDENBERRY (le créateur de STAR TREK) qui est souvent citée comme la mal aimée des fans. En effet dans cette série, exit l'Enterprise et autre vaisseau au profit d'une base stellaire devant rétablir l'ordre politique de la planète Bajor. Série feuilletonnante avec une véritable mythologie (ce qui la démarque vraiment de ses séries aînées) et une atmosphère beaucoup plus sombre, militaire (il sera question d'une grande guerre la moitié de la série) et réaliste (dans le sens où cette série constitue un socle solide de cohérence à tout l'univers Trekien : une Histoire, des codes, ect...). Le côté sombre de la fédération...

Le commandant de la station est tout logiquement issu des rangs de Starfleet. Il s’agit de Benjamin Sisko (incarné par l'acteur américain Avery Brooks), commander puis capitaine de la Flotte. Son second appartient en revanche aux forces bajoranes : le major Kira Nerys (incarnée par Nana Visitor) est une jeune femme qui s'est engagée très jeune dans la résistance face aux Cardassiens qui occupaient sa planète natale. Le chef de la sécurité, recueilli des années auparavant par les Bajorans, est un métamorphe (capable de prendre la forme, la couleur et la texture de tout objet) baptisé Odo (René Auberjonois). Les autres membres d'équipage sont Jadzia Dax (Terry Farrell), une Trill qui porte en elle une entité vieille de 300 ans, le jeune docteur Julian Bashir (Alexander Siddig «El Fadil») et le chef Miles O'Brien (Colm Meaney) qui servait antérieurement à bord de l'Enterprise-D sous les ordres du capitaine Picard. En 2372, Worf (Michael Dorn), l'ancien chef de la sécurité du même vaisseau, devient responsable des opérations stratégiques de la station et médiateur auprès de l'Empire Klingon.


- STAR TREK Voyager :
1995-2002
Image

C'est donc à bord de l'U.S.S. Voyager NCC-74656 que se déroule la série. Ce vaisseau de proportions nettement plus modestes que celles de ses prédécesseurs, lancé en 2371, est envoyé à la recherche d'un petit bâtiment du Maquis qui a disparu dans une région de l'espace surnommée «Badlands» à la suite d'un affrontement avec les Cardassiens. Lors de cette mission, le Voyager disparaît à son tour et se trouve brutalement projeté à plus de 70 000 années-lumière du Quadrant Alpha, quelque part dans le lointain Quadrant Delta. Les membres survivants de l'équipage (décimé par ce «transfert» soudain) doivent en outre s'allier aux sympathisants du Maquis qu'ils poursuivaient afin de regagner leur point de départ.

Le capitaine de l'U.S.S. Voyager est une femme, Kathryn Janeway (incarnée par celle qui fut déjà à la télévision Mme Colombo, l'actrice Kate Mulgrew). Elle a choisi pour second le commandant du vaisseau du Maquis, un colon d'origine amérindienne appelé Chakotay (Robert Beltran). Ses autres officiers supérieurs sont Tuvok (Tim Russ), chef de la sécurité d'origine vulcaine, Tom Paris (Robert Duncan McNeill), Harry Kim (Garrett Wang) et B'Elanna Torres (Roxann Biggs-Dawson), mi-Humaine mi-Klingonne. Le docteur du Voyager ayant été tué en même temps que l'ensemble de l'équipe médicale, c'est un programme holographique d'urgence qui joue ce rôle (le comédien Robert Picardo incarnant le médecin virtuel du navire). A bord se trouvent également deux extraterrestres originaires du Quadrant Delta : Neelix (Ethan Philips), un Talaxien qui assume simultanément les fonctions de guide, de cuisinier et d'homme à tout faire, ainsi que Kes (Jennifer Lien), sa compagne (une Ocampa dont l'espérance de vie calculée en années terrestre est extrêmement courte), qui fait office d'infirmière jusqu'en 2374.



- STAR TREK Enterprise :
2002- ????
Image

Actuellement cette série passe sur JIMMY, elle n'a pas de très bon échos pour le moment mais gageons qu'elle se rattrapera plus tard. Cette série reviens plusieurs siècle en arrière et nous narre la naissance de la fédération et des aventures du tout premier vaisseau terrien : L'Entreprise. Il s'agit dans cette série de guerre froide temporelle et de remise en question de tout l'univers STAR TREK avec un Scott Bakula des grands jours ;)

Le capitaine de l’Enterprise n’est autre que Jonathan Archer, jeune officier de Starfleet (une organisation qui reste alors spécifiquement terrienne) et fils de l’un des concepteurs du vaisseau (il est incarné par Scott Bakula, essentiellement connu des téléspectateurs français pour son rôle de Sam Beckett dans la série Code Quantum). Celle qui le seconde et joue du même coup le rôle de premier officier est quant à elle une Vulcaine nommée T’Pol (Jolene Blalock) dont la présence à bord a été exigée par le Haut Commandement Vulcain (lequel n’accorde qu’une confiance très relative aux humains). Les autres officiers supérieurs sont Charlie «Trip» Tucker, troisième du nom (Connor Trinneer), qui s’occupe de l’ingénierie du navire, Malcolm Reed (Dominic Keating), chargé de l’armement, Travis Mayweather (Anthony Montgomery) que son enfance et son adolescence dans l’espace ont préparé au rôle de pilote et Hoshi Sato (Linda Park), traductrice en même temps que responsable des communications. L’Enterprise transporte en outre un second extraterrestre en la personne du docteur Phlox (John Billingsley) dont la conception de la médecine est parfois aux antipodes de tout ce que nous connaissons.

- Les textes en italique sont issus du site unification.

_________________
Lecteurs de SERIES MAX : on a besoin de votre avis !!!


Dernière édition par Guigui le 09 Déc 2004 18:52, édité 2 fois.

24 Mar 2004 15:59
Profil Site Internet
Figurant dans ALIAS

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 129
Message 
"Next Generation" me semble être la série la plus intéressante par la pluralité des thèmes abordés par la série, des scénarii mettant en scène des découvertes de nouvelles races extraterrestres, explorations de planètes inconnues, paradoxes temporels, etc., aux thèmes plus politiques commes les négociations de paix, les missions diplomatiques, etc, avec un sujet récurrent extrêmement intéressant, la Prime Directive (censée être présente mais finalement à peine abordée dans "Insurrection"). D'autant qu'au cours des 7 saisons de la série, chacun des personnages de l'Enterprise se verra mis en avant par des épisodes épars, étant ainsi à chaque fois un peu plus développé et acquérant au fur et à mesure une vraie cohérence, s'épaississant, gagnant en réalité, en humanité. Certes, quelques uns des persos principaux sont plus intéressants que d'autres (Picard, Data, Worf), et, logiquement, les épisodes les mettant en relief sont parmi les plus intéressants des épisodes de la série (même s'il y eut quelque fois tendance à se répéter, Picard n'en finissant plus de rencontrer de charmantes créatures en voulant à son corps d'albâtre...). Et, au final, c'est tout un univers qu'à crée "Next Generation", une galaxie de personnages semi-récurrents (que l'on retrouvera à l'occasion dans "Deep Space Nine"), de races extraterrestes aux caractéristiques bien définies (certaines déjà vu dans la 1ere série, il est vrai), de relations géo-politiques se perpétuant et évoluant dans "Deep Space Nine",... "Next Generation" a réussi à transcender l'aspect exploration interstellaire de la série d'origine pour ouvrir de nouvelles voies scénaristiques passionnantes, pour faire grandir le show et lui insuffler une vraie profondeur, autant socio-politique que philosophique, tout en continuant et en sophistiquant les scénarii plus ouvertement sf. Autant de bases pour permettre à "DS9" de continuer à débroussailler le terrain.

Et "DS9" le fera, à partir de sa 4e saison en tout cas, les 3 précédentes étant assez chiantes et seulement occasionnellement intéressantes. A partir de la 4e année (et de l'arrivée de Worf, incidentellement), la série va reprendre et développer l'aspect feuilletonnant de TNG, continuer d'élaborer une mythologie Star Trek, se lancer à corps perdu dans les intrigues politiques, et nous proposer des scénarii permettant enfin aux personnages de gagner en épaisseur et acquérir une dimension supplémentaire. Tout en continuant sur les épisodes plus classiques de sf traditionnelle (forcément plus rares que dans TNG). Et d'ailleurs, comme dans TNG, l'holodeck va s'avérer un des ressorts scénaristiques les plus passionnants de la série, permettant à celle-ci de respirer un peu d'air frais et s'échapper des coursives à la longue étouffantes de la station. Enfin, comme le dit Guigui, la série va permettre à ST de gagner en noirceur, encore un autre virage amorcé par TNG et continué par DS9. Au final, on aura le droit à des épisodes véritablement bouleversants, comme même TNG en aura rarement proposé (l'épisode de la saison 6 nous montrant Sisko auteur de sf dans l'Amérique raciste des années 50, premier épisode que j'ai vu de la série aux USA, m'avait bouleversé malgré la barrière de la langue je n'ai pas peur de le dire !!l). Avant finalement de pousser jusque dans ses derniers retranchements l'aspect feuilletonnant dans son arc final, s'étendant sur une dizaine d'épisodes et concluant des arc scénaristiques eux-même en branle depuis plusieurs années. DS9 qui en arriverait presque à concurrencer "Babylon 5" sur son propre terrain, qui l'eut crû en visionnant les premières saisons de la série ??!

Bre, à mon avis "TNG" est la meilleure des deux séries, car c'est elle qui a ouvert le chemin à "DS9", c'est elle qui a sorti ST du bourbier philosophico-kitsch de la série classique et a donné à la franchise ses galons de série intelligente et mâture. Tout en continuant sur les épisodes plus softs d'exploration spatiale, un domaine quasiment hors de portée de DS9. DS9 a beau être très chouette comme série, "Next Generation" était déjà passé par là.

Et vive l'holodeck !! Ha ha !!


01 Avr 2004 14:38
Profil
Figurant dans ALIAS

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 144
Localisation: Lorraine
Message 
Pour moi Star Trek, c'est Star Trek classique . Toutes les autres n'existeraient pas sans elle.
Et comme par hasard, c'est la seule qui n'est pas rediffusée.


19 Avr 2004 13:00
Profil
Rédac' chef adjoint
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 468
Localisation: Metz
Message 
claude a écrit:
Pour moi Star Trek, c'est Star Trek classique . Toutes les autres n'existeraient pas sans elle.
Et comme par hasard, c'est la seule qui n'est pas rediffusée.

Ah ce que je sache la série classique a été rediffusé 2 fois intégralement les 3/4 dernières années sur JIMMY en VOST & VF, tandis que VOYAGER n'a jamais été diffusé ne serait-ce qu'une seule fois en France !!! Heureusement que les DVD sortent enfin :)

_________________
Lecteurs de SERIES MAX : on a besoin de votre avis !!!


19 Avr 2004 16:26
Profil Site Internet
Rédac' chef adjoint
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 468
Localisation: Metz
Message 
Merci à Greg pour l'info :

Un projet de fan a vu le jour sur le net. Le but: prolonger les aventures de Kirk et son équipage pour "raviver l'esprit de la série originale de Gene Roddenberry et pour honorer ceux qui ont donné leur vie pour l'exploration spatiale".

Image

En effet, ce projet a été initié à la suite du drame de Columbia et cette nouvelle série qui fait suite à la saison 3 de Star Trek: The Original Serie est dédiée à l'équipage de la navette qui s'est désintégré le 1er Février 2003.

Pour mener à bien ce projet caritatif ambitieux, New Voyages est soutenu par Cow Creek Films (http://www.cowcreekfilms.com/), une compagnie qui produit des oeuvres pour des organisations de charité.

Le premier épisode de 45min est disponible depuis janvier et a déjà connu plus de 3 millions de téléchargements.

Pour les nostalgiques de TOS, je vous conseille vivement de regarder ça et même pour les autres car c'est vraiment très très impressionnant pour une création fanique. Et puis le but est noble et c'est en libre service même si il est toujours possible de faire une donation en ligne si le coeur vous en dit.


- Le site officiel de New Voyages: http://www.5yearmission.com/
- Premier épisode (VO): http://5yearmission.nougen.com/


Youhouuuuuuu !!! :D

_________________
Lecteurs de SERIES MAX : on a besoin de votre avis !!!


06 Mai 2004 16:17
Profil Site Internet
lunettes de Clark Kent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 244
Message 
J'ai voté pour l'original, car comme pour Claude c'est le départ de toute une fabuleuse saga.
Mais aussi que même si la série Classique a des décors carton pâte etc.. je la trouve à quelque part plus sophistiquée dans l'imaginaire, si part la suite les effets spéciaux ont donnés à la série STNG une superbe qualité qui n'était pas dans la Classique, l'imaginaire lui s'est un peu dilué...
Toutefois tout ça c'est comme aimer le chocolat en général, après qu'il s'agisse du noir, au lait ou blanc, cela reste un régal tout de même!!


30 Juil 2004 09:12
Profil Site Internet
nouvel(le) arrivant(e)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 1
Message 
Pour moi, c'est deep space 9 qui est la meilleure séries, parce qu'elle se démarque des autres par son coté moins eclatant, moins moralisateur, les personnages sont humains (caracteres), ils font des erreurs,ils ont des doutes, ils ne sont pas aussi droit que dans tng ou tout est clair, droit, ordonne, un tantinet rebutant a la longue.


06 Aoû 2004 17:10
Profil
Figurant dans ALIAS

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 144
Localisation: Lorraine
Message 
Guigui a écrit:
claude a écrit:
Pour moi Star Trek, c'est Star Trek classique . Toutes les autres n'existeraient pas sans elle.
Et comme par hasard, c'est la seule qui n'est pas rediffusée.

Ah ce que je sache la série classique a été rediffusé 2 fois intégralement les 3/4 dernières années sur JIMMY en VOST & VF, tandis que VOYAGER n'a jamais été diffusé ne serait-ce qu'une seule fois en France !!! Heureusement que les DVD sortent enfin :)


Je n'ai pas Jimmy. :roll:


01 Sep 2004 10:47
Profil
Figurant dans ALIAS

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 129
Message 
Je viens tout juste de visionner l'ultime épisode de Star Trek : The Next Generation (TNG), épisode ô combien mythique que je n'avais jamais pu voir jusqu'à présent. Et maintenant c'est chose faite ! Je peux mourir en paix ! Qu'on m'apporte ma fiole de ciguë ! :P

Forcément, quand on entend parler durant des années d'une oeuvre (film, série, etc.), qu'on en entend dire autant de bien et qu'on finit par la voir, le risque est grand d'être déçu. Car l'imagination n'est pas encore prête à être dépassée par la réalité, quand bien même s'agirait-il d'une (excellente) série de sf. Et c'est donc logiquement que j'ai été quelque peu déçu par All Good Things... (Toutes les bonnes choses...). Je m'attendais à un final plus... grandiose, plus bouleversant, plus définitif. Je connaissais vaguement le synopsis de l'épisode, et je m'étais donc laissé à m'imaginer ce que cela pourrait donner... Rêveries qui se sont avérées en inadéquation avec la réalité. Mais c'est plutôt heureux : rien ne vaut mieux que la surprise.

Le double épisode final met donc en scène Picard 'visitant' trois périodes différentes de sa vie. Le passé, alors qu'il mettait pour la première fois le pied à bord de l'Enterprise et qu'il faisait connaissance avec son équipage ; le présent, bien sûr ; et le futur, tandis que Picard est un vieil homme retiré dans ses terres françaises et que les membres de l'équipage s'en sont tous allés suivre leur propre chemin. Idée très intéressante, et évidemment très pertinente pour un épisode final, puisqu'elle permet de faire le point sur la série, ses personnages, d'où ils viennent, qui ils sont et où ils vont. Ainsi, une atmosphère très mélancolique envahit l'épisode, principalement dans ses segments passé et futur. Où l'on se remémorre les débuts de l'aventure TNG, toutes les péripéties qui devaient attendre l'Enterprise et nous par la même occasion, le point de départ de 7 belles années de télévision... Il est quasiment indispensable dans un series finale de regarder en arrière, se souvenir, faire le point... De ce point de vue là, l'épisode est très réussi, très émouvant à certains moments (Picard qui se retrouve nez à nez avec Tasha), et a l'intelligence suprême de se focaliser sur les personnages, qui sont paradoxalement le coeur du show.

Et personne plus que Picard ne se trouve au centre de la série, et ainsi l'épisode se focalise sur lui, le fier capitaine de l'Enterprise, qui accoste à bord de l'Enterprise, qui fait son discours devant l'équipage, qui prend possession du pont... Nous revoilà revenus aux prémisses de "Farpoint", le pilote de la série, ce qui aide évidemment à donner à l'épisode un sentiment de 'closure', de boucle bouclée, de 'full circle' comme dirait Chris Carter (:wink:). Revoilà le jeune et imberbe Riker aperçu fugitivement sur un écran de contrôle, revoilà Tasha en charge de la sécurité (Ah, Picard qui s'emmêle les pinceaux et croit devoir affaire à Worf !)... Les membres de l'équipage sont très secondaires dans le segment passé, mais il est émouvant de les revoir ainsi, encore 'innocents'. De les revoir ainsi à travers les yeux de Picard, qui est notre compagnon de route le temps de l'épisode, qui seul est conscient de ces sauts temporels, qui comme nous s'émeut de revoir son passé, le passé de la série.

Un Picard très émouvant aussi dans le futur, ce vieil homme au caractère de cochon prêt à sortir de sa douce retraite et se lancer une fois encore vers l'aventure. Et le contraste entre passé et futur est frappant, de comparer ainsi cet équipage de bleus au cercle d'amis sincères que sont devenus les membres de l'équipe, prêt à se serrer les coudes et placer leur confiance (et leur vie) entre les mains de Picard pour le seconder, une fois encore... Il s'est passé tellement de choses en 7 ans, tant d'aventures qui ont tissé des liens d'amitié (voire plus...) inaltérables entre ces hommes et femmes ! Ils ont peut être chacun évolué, adopté un nouvel emploi, fonder de nouvelles vies, ils n'ont pas tout à fait tourner la page Enterprise, et les voilà, cheveux grisonnants mais tjrs vaillants, qui font cercle une fois de plus autour de Picard ! Pour le fan hardcore comme pour le simple amateur que je suis de TNG, c'est très émouvant, et s'avère être un regard approprié sur les aventures de TNG. Ce ne sont pas tant les extraterrestres belliqueux, les civilisations inconnues, les nouvelles formes de vie, les paradoxes temporels, et autres qui auront défini la série, mais bien ses personnages, leur évolution et leur camaraderie.

Voilà ce que je retiens de "All Good Things...". Le reste ne m'est pas apparu particulièrement passionnant. L'anomalie temporelle est un prétexte comme un autre pour mettre en branle l'histoire, Q est sympatoche comme toujours mais sous-utilisé (:cry:), Picard qui sauve l'humanité toute entière assez anodin finalement. Je dirais même que certains éléments ayant trait aux persos sont plutôt redondants, comme la relation naissante entre Troy et Worf, et le triangle amoureux formé avec Riker : je n'ai pas bien vu l'intérêt de cet aspect-là de l'histoire, sinon de montrer que certaines rancoeurs étaient possibles entre les membres de l'équipage, d'où le discours final de Picard sur le fait qu'il ne s'agissait que d'un futur possible, pour les prévenir de certains danger...

Je m'attendais personnellement à voir accorder beaucoup plus d'importance à Q, autant le dire. Je pensais que les scènes entre Q et Picard seraient plus nombreuses, je pensais que Q était à l'origine des sauts temporels de Picard (ce qui est le cas, mais cette histoire d'anomalie vient inutilement brouiller les cartes), je pensais que Q serait le vecteur unique de ce regard en arrière que s'accorde Picard. Mais peut être à ce moment-là l'épisode aurait-il pris un aspect trop capra-esque, genre "la vie est belle", comme cela fut le cas notamment du final de "Highlander". L'idée de Q reprenant son procès contre l'humanité et adjoignant Picard de prouver la valeur de celle-ci me séduit, et je trouve dommage qu'elle n'ait pas été plus approfondie. A bas Worf et Troy, dont l'histoire vole un temps d'antenne précieux.

Mais quoi qu'il en soit, "All Good Things..." est un épisode réussi, une jolie conclusion aux aventures tv de TNG (et un joli titre de series finale). Il n'est peut être pas parfait, mais l'idée est là, et Picard aussi. J'aurais imaginé les choses différemment, mais pourquoi pas. Et quelle jolie scène finale que toute la fine équipe rassemblée autour d'une table, jouant au poker... :cry:


16 Nov 2004 01:41
Profil
Rédac' chef adjoint
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 468
Localisation: Metz
Message pas d'accord
Superbe review qui rend parfaitement hommage à l'un des series finale les plus réussit, mais je vais juste revenir sur quelques points.

N°6 a écrit:
Revoilà le jeune et imberbe Riker aperçu fugitivement sur un écran de contrôle, revoilà Tasha en charge de la sécurité (Ah, Picard qui s'emmêle les pinceaux et croit devoir affaire à Worf !)...

Et revoir Mile O'Brien aussi est très sympa, comme ne pas faire oublier que si TNG s'achève, l'aventure continue tout de même encore sur DS9.

Citation:
Picard qui sauve l'humanité toute entière assez anodin finalement.

Moi je trouve pas, bien sûr que tu as raison de dire que tout l'intérêt de l'épisode est bien les persos et leurs parcours respectifs et commun, mais le prétexte est plutôt bien trouver. Picard ne fait pas que sauver l'humanité de façon basique. Ce n'est pas comme si il devait la sauver de la destruction (par une attaque de BORGS par exemple), mais il doit la sauver du néant ce qui est largement pire et plus grand encore comme enjeu : s'il échoue l'humanité (et d'autres races aussi sans doute) risque carrément de ne jamais exister. Ce qui est une thématique à mettre en parallèle avec celles des personnages : si Picard ne prend pas conscience de certaines choses : les personnes qui l'entourent ; certaines autres choses n'existeront jamais : l'amitié qui les lie de façon profonde. C'est ce qui permettra à Picard de sauver l'humanité et son humanité, et ce qui le mènera à jouer au Poker dans la scène final : "J'aurais du venir ici depuis longtemps" nous dit-il et il a bien raison. Car si à la fin de la série l'équipe a des liens assez forts, ils ne se consolideront de façon définitive, à l'instar de l'équipage KIRK (tous comme étant les meilleurs amis du monde), ce n'est bien qu'à partir de ce final et donc visible dans les films : où tlm est familier avec tlm ce qui contraste bien avec les premières saisons. On a sauvant reprocher à Picard d'être aussi froid aux début de la série, il ne faut pas l'oublier. Tout ça pour dire que l'intrigue est pas mal trouvé. Et moi la scène où Q amène Picard sur Terre lors de l'instant précis de la naissance de la vie sur Terre, moi ça m'a filé des frissons... Faut dire aussi que l'effet de surprise fonctionne très bien, lorsqu'on regarde cet épisode sans rien n'y attendre de particulier ;)

Citation:
Je dirais même que certains éléments ayant trait aux persos sont plutôt redondants, comme la relation naissante entre Troy et Worf, et le triangle amoureux formé avec Riker :

Intrigue qui ne débarque pas comme un cheveux dans la soupe dans cet épisode : souviens toiu que cela a été amorcé tout le long de la saison 7.

Citation:
je n'ai pas bien vu l'intérêt de cet aspect-là de l'histoire, sinon de montrer que certaines rancoeurs étaient possibles entre les membres de l'équipage, d'où le discours final de Picard sur le fait qu'il ne s'agissait que d'un futur possible, pour les prévenir de certains danger...

Exactement et cela n'est pas une raison signifisante pour toi ? En plus cela a permis un petit suspence sur l'aide ou pas de Riker, et surtout cela a relancé l'intrigue amoureuse entre Riker et Troy, pour les futurs films, qui trouvera son aboutissement dans NEMESIS. Donc je trouve que cet axe n'a rien de superflu, bien au contraire, surtout que cette intrigue est présente dès le pilot.

Citation:
L'idée de Q reprenant son procès contre l'humanité et adjoignant Picard de prouver la valeur de celle-ci me séduit, et je trouve dommage qu'elle n'ait pas été plus approfondie.

Pas la peine : c'est quand même la suite directe du pilot, à quoi cela aurait il servit d'être redondant, surtout que Picard a fait sa plaidoirie par ses actes et non ses paroles : il est devenu tout simplement plus humain...

Citation:
Mais quoi qu'il en soit, "All Good Things..." est un épisode réussi, une jolie conclusion aux aventures tv de TNG (et un joli titre de series finale). Il n'est peut être pas parfait, mais l'idée est là, et Picard aussi. J'aurais imaginé les choses différemment, mais pourquoi pas. Et quelle jolie scène finale que toute la fine équipe rassemblée autour d'une table, jouant au poker... :cry:

N'est ce pas ? Quel carnage fut donc ce film NEMESIS qui nous a gâché une belle fin au ciné...

_________________
Lecteurs de SERIES MAX : on a besoin de votre avis !!!


16 Nov 2004 10:29
Profil Site Internet
Rédac' chef adjoint
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 468
Localisation: Metz
Message 
Image

_________________
Lecteurs de SERIES MAX : on a besoin de votre avis !!!


21 Jan 2005 14:54
Profil Site Internet
Figurant dans ALIAS

Inscription: 02 Juin 2003 04:10
Messages: 144
Localisation: Lorraine
Message 
Fascinant ! :wink:

J'adore ces 2 personnages. :D


21 Jan 2005 15:32
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Technologie phpBB © phpBB.
Theme : Vjacheslav Trushkin